Nutrition

Comment bien choisir son eau en fonction de ses besoins ?

Post by
Marie

Notre est composĂ© de 60 Ă  70 % d’eau et reprĂ©sente 99% des molĂ©cules des cellules qui nous constituent.

Chaque jour 2 litres et demi d’eau sont Ă©liminĂ©s par le biais de la respiration,  la transpiration, les urines et les matiĂšres fĂ©cales. Ce chiffre peut ĂȘtre doublĂ© en cas d’efforts intense ou de tempĂ©rature extĂ©rieure trĂšs Ă©levĂ©e. Elle contribue directement au fonctionnement de l’organisme : digestion des aliments, circulation du sang, Ă©limination des dĂ©chets, rĂ©gulation thermique
eau du robinet, eau en bouteille, minĂ©rale, de source, plate, gazeuse le choix proposĂ© est plĂ©thorique et il est souvent difficile de s’y retrouver.

‍

Comment s'assurer de la qualitĂ© de l'eau 📈

Pour maintenir un niveau d’hydratation optimal, il est conseillĂ© de boire en moyenne 1 Ă  2 litres par jour d’eau de qualitĂ©. C’est le seul liquide qui correspond aux besoins profondes de l’organisme et permet les Ă©changes cellulaires.

Le thĂ© le cafĂ© et les autre boisson n’entrent donc pas en compte et ne rĂ©pondent en aucun cas besoins du corps :

  • Les boissons sucrĂ©es et alcoolisĂ©es augmentent l’apport calorique et favorisent la dĂ©shydratation (leur digestion exige de mobiliser Ă©normĂ©ment d’eau)
  • Les boissons diurĂ©tiques (cafĂ©, thĂ©, biĂšre, vin blanc) stimulent les pertes d’eau (urines) et augmentent le niveau de toxines

La quantitĂ© d’eau consommĂ©e doit bien entendu ĂȘtre ajustĂ©e en fonction des activitĂ©s (sport, tempĂ©rature..) et de la rĂ©action de l’organisme (tendance Ă  la rĂ©tention..). La seule rĂšgle Ă  ne pas nĂ©gliger : ne jamais attendre la sensation de soif pour boire. Ce signal indique que l’organisme est dĂ©jĂ  en Ă©tat de dĂ©shydratation.

L’idĂ©al est de boire de petites quantitĂ©s d’eau tout au long de la journĂ©e. La premiĂšre raison est d’ordre purement « confortable » : cela Ă©vite la sensation de lourdeur sur l’estomac. La seconde est d’ordre mĂ©tabolique : l’eau entraine les sels minĂ©raux vers le colon. Apporter trop d’eau d’un seul coup produit donc un effet de « chasse » et peut conduire Ă  une dĂ©minĂ©ralisation.

Enfin, il conviendra de ne pas trop boire durant les repas. L’absorption de liquides fait augmenter la pression de l’estomac et peut causer des reflux gastro-oeusophagiens.

‍

Combien de litre d'eau faut il boire ? ✅

La qualitĂ© de l’eau consommĂ©e a un impact direct sur la santĂ© et le bien ĂȘtre. A premiĂšre vue toutes les eaux se ressemblent : elles sont limpides. Mais toutes les eaux sont-elles propices Ă  la vie ?

L’eau du robinet rĂ©ponds aux critĂšres de potabilitĂ© en vigueur : coloration, turbiditĂ©, odeur, saveur et microbiologie saine (absence de streptocoque, coliformes.. ). MĂȘme si les normes tendent Ă  se durcir, elle laisse passer de nombreuses substances toxiques et indĂ©sirables :

  • DĂ©bris, sĂ©diments, algues, bactĂ©ries, virus et champignons
  • MĂ©taux lourds, chlore et trihalomĂ©thanes
  • Pesticides, engrais et autres produits chimiques
  • MĂ©dicaments (oestroprogestatifs, antibiotiques, antalgiques, neuroleptiques..).

Potable ne signifie donc pas « qualité »!

Les eaux du quotidien 💧

L’eau consommĂ©e tous les jours ne doit pas ĂȘtre consommĂ©e pour son apport en minĂ©raux mais pour permettre l’élimination des toxines et dĂ©chets.

L’utilisation de la bioĂ©lectronique de Vincent permet de dĂ©terminer la qualitĂ© d’une eau. Pour transmettre sa « vitalitĂ© » et permettre les Ă©changes d’énergie dans le corps, l’eau doit possĂ©der une certaine valeur Ă©nergĂ©tique (ĂȘtre en mouvement), contenir peu de minĂ©raux et le moins possible de produits chimiques.

  • Le pH (acide entre 0 et 7 ;  basique entre 7 et 14) : lĂ©gĂšrement acide (entre 6 et 7),
  • Le rh2 (potentiel rĂ©ducteur (de 0 Ă  28) ou oxydant (de 28 Ă  42) :  infĂ©rieur Ă  28,
  • le rhĂŽ (conductivitĂ© de l’eau et concentration en minĂ©raux) : infĂ©rieur Ă  50.

L’eau du robinet peut ĂȘtre utilisĂ©e mais doit d’abord ĂȘtre filtrĂ©e (filtres au charbon actif, de cĂ©ramique.. directement installĂ©s sur le robinet ou sous forme de carafe). IdĂ©alement, elle soit ensuite ĂȘtre  revitalisĂ©e car elle est encore Ă  ce stade considĂ©rĂ©e comme « morte », vide d’énergie vitale. Pour la redynamiser, il convient de la laisser sous les rayons du soleil le temps d’une matinĂ©e dans une bouteille de verre ou d’y ajouter du jus de citron puis de l’agiter avant de la consommer.

L’eau de source est naturellement neutre et donc idĂ©ale consommation quotidienne : elle facilite le travail des reins et le bon nettoyage de l’organisme.Quelques eaux de source de qualitĂ© : Mont Roucous, RosĂ©e de la Reine, MontCalm, Celtic, Volcania, Luchon


Les eaux de cure đŸŒ±

Les eaux minĂ©rales sont riches en sels minĂ©raux et en oligo-Ă©lĂ©ments. Certaines prĂ©sentent des propriĂ©tĂ©s particuliĂšres (richesse en calcium, magnĂ©sium, bicarbonates..) qui lui confĂšrent des vertus thĂ©rapeutiques. Elles ne doivent en aucun cas ĂȘtre utilisĂ©es tous les jours comme eaux principale.

-Les eaux bicarbonatĂ©es :  elles servent Ă  traiter certaines affections gastro-intestinales et hĂ©pato-biliaires du foie. Elles peuvent aussi ĂȘtre utilisĂ©es pour traiter l’acnĂ© grĂące Ă  leurs effets anti-inflammatoire, apaisant et cicatrisant.

-Les eaux sulfatées :  elles sont utiles pour les affections du rein, dans certaines maladies métaboliques, pour le traitement des eczémas, des cicatrices et des brûlures.

-Les eaux sulfurĂ©es :  elles ont une action sur les muqueuses grĂące Ă  leur taux Ă©levĂ© en souffre et aident Ă  lutter contre les maladies respiratoires comme l’asthme.

-Les eaux chlorurées :  elles stimulent la croissance et sont indiquées dans le traitement des troubles du développement.

-Les eaux oligo-métalliques :  elles traitent les affections neurologiques et rhumatologiques.

‍

Les principales eaux minérales et leurs propriétés:

-St-Yorre, Vichy CĂ©lestins (bicarbonates)
-Rozana (magnésium + calcium)
-Hépar, Badoit (magnésium)
-Courmayeur (sulfate +  calcium)
-Contrex, Vittel (calcium)
-Volvic oligo-éléments
-Badoit, St Amand (fluor)

‍

Leur consommation doit donc ĂȘtre ponctuelle, soit en cure d’un mois, toujours associĂ©e Ă  de l’eau neutre soit Ă  des moments spĂ©cifiques de la journĂ©e (sport..).

Attention, le point nĂ©gatif de l’eau en bouteille reste l’emballage en plastique,  produit avec du pĂ©trole, non dĂ©gradable naturellement.. il est aussi soupçonnĂ© de contenir et diffuser dans l’eau des perturbateurs endocriniens


Le choix de l’eau est donc personnel avant tout et dĂ©pends des  besoins et des choix de chacun !

‍

Sources :

📚: Quechoisir

📚: INC

📚: MGC prĂ©vention

🙌
‍
Démarrez avec OOOly

Vous recevrez notre newsletter...
et l'offre de lancement exclusive d'OOOly đŸ€©

D'autres articles ?

PrĂȘt.e Ă  dĂ©marrer
votre aventure avec OOOly ?

Rejoignez
notre BĂȘta đŸ€©